study Image de chargement : study

Temps de lecture

8 minutes

Remarque

Nous parlerons de production dans deux contextes différents : le fait de produire quelque chose d'un côté et de production (industrielle) à grande échelle de l'autre.

Les deux ne sont pas à confondre, car si dans un Fablab, nous aidons à fabriquer des objets, nous ne les produisons pas au sens industriel du terme.

Entreprendre est un long processus, fait de hauts et de bas, de moments de bonheur aussi intense que du stress qui parfois l'accompagne. Il arrive qu'on se sente bien seul, voire assez démuni face aux grandes industries capables de sortir des pièces en quantités astronomiques. Et cela pose question...

Et si je me suis planté, j’aurai 10 000 pièces bonnes à jeter ?
Des impondérables, il y en a partout, tout le temps et surtout quand on s’y attend le moins — sinon c’est pas drôle !

Comment s’assurer que ton design, ta solution, ton produit réponde à toutes tes attentes avant de lancer une production chère (surtout si le résultat est mauvais) et chronophage ?

La liste des obstacles peut faire peur, mais chacun peut être contourné, et on peut les dépasser pour aller plus loin — vers une mise sur le marché.

c'est cher !
sam-moqadam-bN_aaTKfwM0-unsplash Image de chargement : sam-moqadam-bN_aaTKfwM0-unsplash

Les coûts de production élevés pour des prototypes en industrie

Pour lancer un produit, il faut en général faire plusieurs essais. Y aller souvent par empirisme pour développer une solution qui peut résoudre une problématique, être attirant pour un ou des publics cibles tout en répondant aux attentes du marché.

Une telle entreprise demande un fameux capital si on doit mobiliser toute une chaine de production industrielle pour y arriver, sans compter le cout d’opportunité très élevé que ça peut engendrer.

En effet, si on dédie dans une entreprise « qui tourne » une partie de la chaîne de production à ces essais sur un nouveau produit, on déforce la production du produit déjà existant. On perd donc la production potentielle d’un produit qui rapporte pour fabriquer des essais d’un produit présentant le risque de ne pas être rentable.

Sur le long terme et sur papier, ça peut s’avérer être stratégie gagnante. Dans la pratique, c’est quasi impossible de rentrer dans ses frais.

De plus, dans un monde où l’économie d’échelle est « reine », on sait que les coûts marginaux de production d’un nombre réduit de pièce est énorme par rapport au coût marginal de production d’une pièce en grande quantité.

En résumé, la chaîne de production n’est souvent pas l’endroit pour tester et faire des recherches sur un nouveau produit.

Recherche et développement
moritz-mentges-XZuqMUiSdgc-unsplash Image de chargement : moritz-mentges-XZuqMUiSdgc-unsplash

Création d'un pôle dédié au développement de nouveaux produits

C'est principalement la raison pour laquelle des départements de "recherche et développement" ont vu le jour dans les entreprises. Le pôle de production est tout ce que la recherche — souvent empirique — n'est pas: optimisée, rationalisée, automatisée (même si la recherche partage quand même certaines de ces caractéristiques à des degrés différents)... Cette différenciation entre ces deux départements d'une même entreprise s'est accentuée au fil du temps au point que la production et la recherche ne se font souvent plus physiquement au même endroit.

Tests
steve-johnson-Kr8Tc8Rugdk-unsplash

Chaque erreur nous rapproche de notre but

Les tests vont de paire avec la recherche et le développement. Au point que ces deux pôles essentiels sont bien souvent imbriqués.

Les tests se font quasi à chaque étape de production / prototypage. Ça veut dire que dès qu'on sort une pièce, on est déjà en train de la tester. On teste le processus de réalisation, les différents réglages des machines, l'optimisation des fichiers et ce, avant même de tester la pièce à proprement parler.

Il faut ensuite tester la pièce produite avant de la mettre dans les mains des utilisateurs finaux (ceux pour qui tu crées la pièce).

kostiantyn-li-Fi_nhg5itCw-unsplash Image de chargement : kostiantyn-li-Fi_nhg5itCw-unsplash

Tests techniques, tests design, tests fonctionnalité et tests usagers

Il existe différents types de tests qui s'effectuent tout au long du processus de prototypage. Les plus évidents sont les tests, essais et ajustements techniques. Mais ce n'est qu'une partie de l'iceberg ! Ceux-ci se passent lors de la conception et du prototypage. Mais il existe bien d'autres tests à réaliser constamment, sur l'ensemble du procédé de conception, de prototypage et de production.

Ainsi, les tests design explorent l'adéquation entre le choix des matériaux, les contraintes auxquelles la pièce sera soumise, les qualités esthétiques finales, et les contraintes d'usage induites par la prise en compte des utilisateurs et de leurs besoins.

Ensuite, une fois qu'on a une première pièce qui répond à tous ces critères, il faut vérifier qu'elle fonctionne, qu'elle présente bien tous les comportements qui sont attendus d'elle et ce, quelle que soit la situation d'utilisation.

Enfin, le test le plus important de tous est de mettre la pièce ou le produit dans les mains des utilisateurs finaux ou des acheteurs potentiels. Ça permet de vérifier que le projet répond à toutes leurs contraintes de terrain, ou de vérifier l'attraction du produit pour des utilisateurs potentiels.

Pourquoi un Fablab ?

Laboratoire de Fabrication

Ces Fablabs sont des Laboratoires de Fabrication. Ils fonctionnent un peu sur le même principe qu'un atelier partagé : tu loues une partie de l'espace et de ses outils / machines pour y créer ton projet en autonomie ou sous les conseils des gens qui y travaillent. La différence c'est qu'il y a une majorité de machines à commande numérique alors que les ateliers partagés sont souvent équipés de machines ou d'outils plus traditionnels.

ambiance fablab-119 Image de chargement : ambiance fablab-119

Plateforme de tests

Dans un Fablab, les "ratés" sont monnaie courante. Un Fablab, c'est aussi un endroit relativement sécurisé où l'empirie est largement encouragée. La place de l'erreur est loin de celle qu'on lui attribue d'habitude. Elle a une certaine vertu, une aura qui construit l'expérience.

Mais c'est aussi un lieu ouvert qui te permet de recueillir très vite l'avis de gens très différents au travers de discussions fortuites, ou des différentes zones d'exposition dont la plupart des Fablabs est dotée.

IMG_6179 Image de chargement : IMG_6179
20211105_SIMON_FUSILLIER_0032 Image de chargement : 20211105_SIMON_FUSILLIER_0032

Le KIKK Market

Une zone d'exposition très en vue du Fablab est le KIKK Market qui présente les innovations dans le domaine des cultures digitales et créatives lors du KIKK Festival (chaque année, la semaine de Toussaint). Il s'agit d'un salon international à taille humaine où les usagers du Fablab de Namur peuvent exposer leurs projets aux côtés d'autres inventeurs.

C'est un moment où on peut faire sortir les projets du Fablab et les montrer au grand public et ainsi récolter des avis. Bien que ce soit un retour précieux et intéressant, on reste loin des tests usagers qui rassemblent un public trié sur le volet correspondant aux cibles visées par les marchés pour lesquels le produit a été envisagé.

(photo : Simon Fusillier)

Nouveaux matériaux

Les tests dans les différents Fablabs incluent souvent de nouveaux matériaux. Des nouveautés qui font leur apparition en différé dans les usines dites plus traditionnelles. Grâce à une veille poussée, les Fablabs travaillent les biomatériaux, ou les matières premières issues de l'économie circulaire. Cela évite la production de matériaux en privilégiant ceux qui sont déjà en circulation.

Certains Fablabs intègrent aussi un·e designer qui sait faire le lien entre les propriétés de ces matériaux, les contraintes essentielles identifiées en amont du prototypage et les machines présentes dans un Lab.

Accès à des moyens pour produire

Les Fablabs mettent donc à disposition des machines numériques qui permettent de réaliser toute la phase de recherche et développement à moindre frais. Tu peux avoir accès à des CNC (fraiseuses numériques), des imprimantes 3D, des découpeuses laser...

Tu peux grâce à ça passer très vite de l'idée à quelque chose de concret, que tu peux tenir en main.

ambiance fablab-240 Image de chargement : ambiance fablab-240

Concurrence avec les entreprises "classiques" ?

Les Fablabs ne sont pas des ateliers de production. Il font le lien entre une personne qui porte un projet, développe un produit et les entreprises qui sont capables de les usiner à grande échelle.

Ça veut dire qu'une fois que le produit a atteint une maturité satisfaisante pour le porteur de projet, on va veiller à optimiser ses procédés de production avant de le rediriger vers des entreprises locales quand c'est possible pour atteindre les standards de production d'échelle. Ça permet ainsi à toutes les parties prenantes de gagner du temps et d'éviter de perdre trop d'argent : les entreprises pourront se servir du fichier conçu au Fablab et juste l'adapter à leur machine sans devoir passer du temps à le concevoir de zéro. Le porteur de projet quant à lui, maitrise une partie de la production et sait à quoi s'attendre au niveau du temps d'usinage, aux défis imprévus qui peuvent survenir (même si on essaye toujours de les minimiser).

Ce qu'on y fait vraiment

ambiance fablab-235 copie 2

Louise de Belle et Chocolat

Louise est une entrepreneuse qui a plusieurs cordes à son arc. Elle est designeuse et chocolatière. Son rêve était de mêler le bon et le beau pour offrir un voyage au travers des différentes sortes de fèves issues des quatre coins du globe.

Elle a pu créer sa propre tablette de chocolat au prix de nombreux essais sur différentes machines. Ces tests ont été appliqués directement dans sa chaine de production qu'elle affine de jour en jour. Ainsi, Louise a trouvé le moyen de créer des tablettes totalement uniques et personnalisables qui correspondent aux attentes de sa propre chaine de production.

Bien qu'il s'agisse d'un projet en cours, on peut constater une professionnalisation profonde de la chaine de production de Belle et Chocolat qui tend vers la création d'une entreprise à part entière dont l'attractivité a été prouvée grâce à sa page Instagram et Facebook et à sa présence sur le KIKK Market, vitrine des projets innovants internationaux.

Facebook Belle & Chocolat
Capture d’écran 2021-11-15 à 15.13.31 Image de chargement : Capture d’écran 2021-11-15 à 15.13.31
ambiance fablab-249 copie

Jo de Abantu

Jo est aussi un entrepreneur qui a décidé de lancer une nouvelle ligne de produits. Il s'agit d'un mobilier d'extérieur moderne en kit. Avant de se lancer dans la production de son idée en série, Jo voulait tester entre autres la rentabilité d'un tel projet et l'intérêt qu'il susciterait auprès du public. Son passage au Fablab lui a aussi permis d'adapter ses designs en fonction des caractéristiques de la machine (CNC) pour atteindre un idéal de production plus réaliste en termes de temps (d'usinage bien sûr, mais aussi de manutention et de post traitement).

Ainsi, Jo teste beaucoup de choses dans un intervalle de temps très réduit. Ses produits étaient exposés au sein même du TRAKK dans un premier temps pour récolter les avis des curieux, avant d'être exposés au KIKK Market où il a pu toucher beaucoup plus de monde.

Cette exposition s'est même transformée en opportunité : non seulement, il a pu récolter des avis, des idées de modification / personnalisation mais il a également pu générer des pré-commandes.

Site d'Abantu
Après le Fablab ?

Avoir un prototype, c'est bien, mais il n'est pas encore sur le marché !

Le Fablab permet de passer outre les contraintes liées à l’industrie « lourde » ou à grande échelle pour développer un projet particulier.

Mais le produit n’a pas encore rejoint son public cible grâce à une mise sur le marché efficace ! Plusieurs solutions s’offrent à toi.

Tout d’abord, beaucoup de Fablabs font partie d’un « Hub Créatif ». Ça veut dire que dans le même bâtiment, ou vraiment pas loin, il y a d’autres services. Des gens qui sont là pour t’aider à mettre ton produit sur le marché et répondre à toutes les questions / problèmes que ça peut poser. L’idéal est de demander aux Fabmanagers s’ils n’ont pas des pistes. Soit pour usiner à grande échelle ou pour t’aider à trouver une structure capable de te mettre le pied à l’étrier pour conquérir ton public cible.

Ils ont en général, une bonne connaissance des services locaux de ce type ou des structures capables de t’aider ainsi qu’un carnet d’adresse d’entreprises pour produire de façon industrielle.

Ainsi, ces Hubs Créatifs font le relais entre un porteur de projet, son produit et le marché auquel il est destiné.

Quoi de neuf ?

Toute l'actualité
Toute l'actualité