Durant la crise actuelle, différentes initiatives ont été menées par l’équipe du fablab du TRAKK. Entre mars et juin, l’équipe a travaillé sur différents projets :

1. Un prototype de pousse seringues

À la demande du corps médical qui craignait une pénurie (qui n’a heureusement pas eu lieu), nous avons  fédéré notre communauté (ATLR  engineering, AGC, Handzone.io, SONACA, ENGIE, Manetco, Labo21, IBA… du côté des entreprises et de nombreux makers) et travaillé à la création d’un prototype de pousse seringues développé dans la logique de l’open source. Pour information, un pousse seringue est un dispositif électro-mécanique qui presse une seringue classique à une vitesse très précise (typiquement, un stepper sur une vis trapézoïdale).

Notre objectif : répondre à la pénurie (au niveau local et international) en mettant sur pied un prototype fonctionnel à moindre coût. Celui-ci, une fois validé par les process réglementaires pourra alors être produit par plusieurs sociétés/universités/fablabs à travers le monde (site internet en cours de réalisation). Prise de contact à l’international en cours, notamment des pays du Tiers Monde. 

Travail en étroite collaboration avec l’équipe du respirateur Breathe4Life de Louvain-la-Neuve. 

Presse :  

2. Production de visière de protection 

À nouveau face à la pénurie, nous avons mis en place et coordonné un réseau de production de visières

Sur ce point et vu l’urgence de la situation, l’équipe du fablab a retravaillé les plans des visières de nos collègues du Fab-C de Charleroi afin de les optimiser, selon les retours des utilisateurs (tests faits au sein des différents hôpitaux du CHU). Tous les Fablabs wallons ont collaboré rapidement afin d’optimiser les plans émis par le Fab-C, nous notons là une réelle plus-value de ce réseau wallon.
A Namur, nous avons mis en place deux optimisations du prototype :

  • possibilité d’incliner la visière pour réduire la buée;
  • ceinture crantée autour de la tête pour pouvoir régler la visière à chaque taille de crâne des professionnels soignants. 

Ensuite, l’équipe a identifié un partenaire sur le territoire namurois susceptible de produire les visières en grande quantité. Notre approche étant que les Fablabs travaillent sur des prototypes et non sur de la production en série (bien que l’on comprenne ce choix dicté par l’urgence). Nous avons travaillé avec Colorisprint qui a pu remettre plusieurs ouvriers au travail pour cela. 

  • Environ 33 000 visières ont été produites et distribuées à ce jour;
  • En parallèle, nous nous sommes chargés d’optimiser et de coordonner le système de commande en ligne de visières, afin de gérer les priorités édictées par le Fédéral;
  • Nous avons également coordonné le réseau de distribution en sollicitant, notamment, le service du Gouverneur de la Province;
  • En parallèle, pour les commandes de moins de 20 visières, nous avons travaillé avec un réseau de particuliers qui possédaient des imprimantes 3D, pour qu’ils puissent produire et distribuer les visières eux-mêmes. 

Presse :

3. Aide à l’HORECA

Nous avons réalisé et mis en ligne un tutoriel pour apprendre aux restaurateurs à créer eux-même leur QR code et à personnaliser un fichier sur base de gabarit fait via Inskape  (logiciel libre de droit et gratuit). Une fois fait, ils n’ont plus qu’à nous envoyer le fichier final et nous nous chargeons de graver et découper les visuels fournis dans des plaquettes en bois facilement disposables sur les tables des restaurants. 

Presse

 

4. CoronHack by TRAKK - Une semaine pour créer une extension de main avec les objets du quotidien

Depuis le début de cette crise sanitaire, toute action qui demande l’utilisation des mains dans un lieu public/commun est problématique. En vue de challenger la créativité de chacun et d’amener une réponse collective à cette problématique à laquelle nous sommes toutes et tous confrontés, l’équipe du fablab du TRAKK a organisé un  Hackathon spécial Corona.

Règle du jeu : en une semaine réaliser un prototype fonctionnel d’extension de main. Les participants peuvent le réaliser avec ce qu’ils trouvent chez eux, aller acheter des éléments en magasin (en faisant attention à eux et aux autres), ou s’ils ont cette chance, en utilisant leurs propres machines numériques (ils peuvent également mixer les techniques). Le but est de réaliser rapidement un prototype fonctionnel, que tout un chacun pourrait facilement répliquer chez lui ou au fablab. A remporter : un abonnement de un an au fablab et un accompagnement au prototypage pour améliorer le prototype gagnant. 

Projet gagnant : deux ingénieurs montois, Lola Brousmiche et Florian Deschamps, ont dénommé leur invention le « pinseau », contraction de pince et ciseau. Concrètement, cet objet a pour but de manipuler les marchandises que l’on peut trouver dans les rayons du supermarché sans les toucher, ni les contaminer. Avec cet objet à chaque main, l’ usage peut aussi être de déplacer un caddie sans contact. Par ailleurs, la pince est munie d’un crochet amovible qui permet d’ouvrir les portes. Une pointe permet enfin de presser des boutons.

Presse :

5. Participation à la plateforme collaborative de l’OIF

(https://solidaritecovid19.francophonie.org/) et au slack en parallèle réunissant aujourd’hui une communauté de plus de 1600 innovateurs (acteurs et actrices de terrain, universités, centres d’innovation, entrepreneurs, développeurs, ou simples citoyens) répartis dans 72 pays francophones. L’objectif ? Partager des idées créatives et des projets innovants, et co-construire des solutions concrètes au service des communautés francophones.

 

Presse : Capsule vidéo à recevoir prochainement. Sera diffusée sur tous les réseaux de l’OIF

6. Création d’une chaîne de podcasts (Fabcast) 

Durant cette période particulière, nous avons eu l’envie de faire découvrir l’univers des fablabs autrement à la communauté. Nous avons donc créé une chaîne de podcasts dédiée à l’univers des fablab. Plus d’infos ici

7. Mise en place d’un canal  tutoriels sur notre chaine Youtube

Pour pallier l’impossibilité de dispenser des formations en présentiel, nous avons réalisé durant ce confinement différents tutoriels sur différents logiciels (Pepakura, Inskape, Meshmixer, Illustrator, etc.) Ces différents tutoriels sont regroupés en ligne sur notre chaîne YouTube et pourront être utiles à de nombreux moments pour notre communauté. Pour les découvrir, c’est par ici

8. Permanence en ligne chaque semaine de l’équipe du fablab (Fablive)

Mise en place de permanences de l’équipe du fablab en Facebook live pour accompagner à distance les porteurs de projet dans leur réflexion/étapes de développement du projet. Chaque mardi à 14h, l’équipe se rend disponible en ligne sous ce lien.

9. Hacker la machine à eau du TRAKK pour la remettre en service durant le COVID

Durant le déconfinement progressif, la machine à eau du TRAKK a été rendue hors service pour éviter de la toucher avec ses doigts.  L’équipe du fablab s’est donc réunie pour proposer de hacker la machine à eau  et développer un système D.  Un morceau de bois coupé à la laser, la pédale d’une machine à coudre qui ne fonctionne plus, quelques bidouilles en plus et le tour est joué, ce qui n’a pas manqué d’animer la communauté! 

Résultat en image 

Nous le voyons, notre fablab ainsi que ceux de nos collègues wallons ont fait preuve d’une incroyable et rapide résilience dans cette crise. De l’adversité de cette situation, makers, petite et grandes entreprises en ont fait une incroyable opportunité d’abord humaine et solidaire, ensuite économique. Et cela n'est pas fini. Nous sommes convaincus que le meilleur reste à venir dans un monde dans lequel les fablabs et les makers seront, à l'image de cette crise, un chaînon important du développement de valeur économique et sociale.

Quoi de neuf ?

Toute l'actualité
Toute l'actualité